Les artistes du mois (2021)

Les artistes du mois de juillet 2021

Christian Planchot peintre

 

Né en Vendée en 1949, je vis dans la région
de Montpellier depuis 30 ans. Passionné de peinture depuis toujours, activité renforcée depuis la retraite en 2016, j'ai du plaisir à peindre en exprimant au travers de mes toiles la joie de vivre, les couleurs, l'amour, les sentiments. Je rajoute quelquefois des collages qui laissent libre cours aux rêves.

En 2005, il s’installe pour un an à Paris. Il y fait un stage de copiste au musée du Louvre, au printemps 2006, ce qui lui  permet de nouer de nouvelles relations.

Jean Yves Petit Sculpteur

 

Sculpteur autodidacte, je suis aussi plongeur amateur et médecin réanimateur encore en activité.

« Homme libre, toujours tu chériras la mer » ; dernier espace de liberté dans notre monde normalisé, la mer a toujours été pour moi une source d’inspiration et c’est à travers mes souvenirs que ce monde est réinterprété.

C’est le même désir de liberté qui me guide dans l’utilisation du ciment sur armature métallique.  

J’ai longtemps travaillé le bois et la terre avant de m’orienter vers des réalisations en ciment teinté aux ocres sur armature métallique. Plusieurs couches de ciment et de sable sont appliquées avec des teintes différentes et c’est au moment du ponçage que les différentes veines apparaissent…..

Depuis 2012, j’expose mes créations tout en continuant à perfectionner ma démarche.

Jean-Yves PETIT – JYP

+33 (0)6 12 73 86 56

jyp.sculpture@gmail.com

 

50 chemin de l’Hôpital - Les Préaux - 26120 Montmeyran – FRANCE

SIRET 897 456 158 00012

REBEL - Roger Lebre peintre

 

La peinture est présente dans ma famille  depuis trois générations, avec des projections très différentes. Un grand père aimant peindre la vie, les gens. Un père amoureux des fleurs, de la mer, des couchers de soleil. Et moi,  proche dans ma jeunesse de la peinture hollandaise (Rembrandt, Wermeer, Steen,Hals, De Hooch, Bosch...).

Je me suis approché d’eux en les recopiant, ce qui m’a amené à exprimer par la peinture mes propres idées et sentiments.

En doublure avec une activité théâtrale, mes instincts de création sont apparus de plus en plus évidents. J’essaye de transmettre des ressentis divers pour chacun de nous et positiver des émotions, des souvenirs par différents procédés.

Les artistes du mois de juin 2021

Shahram Nabati peintre

 

Jusqu’à l’année 2003, Shahram Nabati vivait de son art de peintre à Téhéran (Iran) où il est né en 1974.

Ancien élève des Beaux-Arts de Téhéran (1996-8), après avoir suivi depuis 1990 les cours du maître Ali Khalili-Nejad, Shahram Nabati a travaillé comme copiste pour les grandes galeries de la capitale qui exportaient ses œuvres dans le monde. En tout, l’artiste a réalisé plus de 1200 tableaux pendant sa période iranienne.  Les conditions particulièrement difficiles pour un artiste libre et indépendant dans la République islamique d’Iran contraignent l’artiste à quitter son pays en 2003.

Des relations françaises l’ont amené à s’installer en France. Dans les villes d’Ardèche, il a exposé plusieurs fois ses œuvres grâce au collectif Az’arts, aux mairies de Jaujac, d’Aubenas, de Voguë, de Meyras, de Vals-les-Bains.

En 2005, il s’installe pour un an à Paris. Il y fait un stage de copiste au musée du Louvre, au printemps 2006, ce qui lui  permet de nouer de nouvelles relations.

 En 2008, l’artiste a la possibilité d’ouvrir un atelier dans le vieux Vals-les-bains. Il y reçoit un groupe d’élèves à qui il enseigne la peinture et le dessin. Tout en poursuivant sa carrière d’artiste, ponctuée par une trentaine d’expositions à la fois publiques et privées (Paris, Aubenas, Vals, Lyon, Meyras, …), Shahram Nabati gère son atelier (qui est actuellement situé à Labégude, Ardèche) où il forme en permanence une trentaine d’élèves.

Jean Claude Carles sculpteur

 

Ce travail représente pour moi principalement un amusement, je compose avec des matières existantes qui m'inspirent une petite histoire. J'affectionne particulièrement le métal, mais aussi le bois et la pierre, mes thèmes sont quelquefois figuratifs et le plus souvent délirants. Ancien premier danseur du Ballet de l'Opéra National de Lyon, la danse m'a sûrement apporté l'agencement des formes, la composition instantanée, avec toujours un style un peu tordu et souvent humoristique.Influencé à la fois par les arts premier et par les surréalistes, je m'applique à détourner des objets abandonnés pour créer un bestiaire fabuleux qui laisse libre cour à l'immagination.  Au final, j'essaie juste de donner une âme, une forme, une idée à des objets destinés à la poubelle. Voici donc des masques, des bouquets, des meubles, des personnages et animaux étranges.

Farah Sheibanikia peintre

 

Née en 1985 à Chiraz IRAN

Diplômée des Beaux-arts master en art plastique Iran

 

Prix

1er prix festival art plastique Chiraz

1er prix de peinture au festival d’étude d’art

Exposition

2004 : Exposition Collective, Salon expo internationale Chiraz

2005 : Exposition Collective, Galerie MAH Chiraz

2012 : Exposition Individuelle, Galerie VESAL Chiraz

2014 : Exposition Collective, Galerie VESAL Chiraz

2015 : Exposition Collective, Galerie MARYAM

2016 : Exposition Individuelle, Galerie GOLAMI Talar Hafez

2020 : Exposition Collective, Atelier de Shahram  Labégude France

2021 : Exposition Collective, Galerie Art & Co Bagnols sur Cèze

Les artistes du mois de mai 2021

Patricia Delorme peintre

 

Au détour des chemins de traverses… apparaissent des paysages flamboyants ou sombres, des lacs, des arbres, des maisons, des chapelles… Tellement d’histoires de vies, de secrets dans ces prés et à l’ombre de ces arbres… Laissez-vous raconter l’histoire…

Tous ces paysages sortent de l’imaginaire de l’artiste. Ils ne sont ni copiés en nature, ni en photographie. Alors ne cherchez pas de représentation de la réalité, le respect des perspectives ou des proportions, des couleurs… tout est invention…

Née en Afrique en 1968, je suis riche d’une vie d’expériences variées : sportive de haut niveau handisport, vingt ans au service de l’accompagnement de personnes, chef d’entreprise dans le domaine de la formation et des ressources humaines, side-cariste passionnée, mère de deux jeunes filles… 

Je suis aussi peintre et sculpteur autodidacte depuis quinze ans. Aujourd’hui installée dans la Drôme, apaisée par une riche exploration de mon moi profond, je laisse désormais la peinture et la sculpture remplir ma vie. Des réalisations empreintes de tous mes univers émotionnels. 

Patricia DELORME

+33 (0)6 26 96 32 21

delorme.artist@gmail.com

 

50, chemin de l’Hôpital – 26120 MONTMEYRAN - France

SIRET 492 412 879 00065

Jean-Yves Petit sculpteur

 

Sculpteur autodidacte, je suis aussi plongeur amateur et médecin réanimateur encore en activité.

« Homme libre, toujours tu chériras la mer » ; dernier espace de liberté dans notre monde normalisé, la mer a toujours été pour moi une source d’inspiration et c’est à travers mes souvenirs que ce monde est réinterprété.

C’est le même désir de liberté qui me guide dans l’utilisation du ciment sur armature métallique.  

J’ai longtemps travaillé le bois et la terre avant de m’orienter vers des réalisations en ciment teinté aux ocres sur armature métallique. Plusieurs couches de ciment et de sable sont appliquées avec des teintes différentes et c’est au moment du ponçage que les différentes veines apparaissent…..

Depuis 2012, j’expose mes créations tout en continuant à perfectionner ma démarche.

Jean-Yves PETIT – JYP
+33 (0)6 12 73 86 56
jyp.sculpture@gmail.com

50 chemin de l’Hôpital - Les Préaux - 26120 Montmeyran – FRANCE
SIRET 897 456 158 00012

Jean Denis Castellane photographe

 

 

Les artistes du mois d'avril 2021

Alexandre Milesi peintre

 

  

 

Jean Claude Carles sculpteur

 

Ce travail représente pour moi principalement un amusement, je compose avec des matières existantes qui m'inspirent une petite histoire. J'affectionne particulièrement le métal, mais aussi le bois et la pierre, mes thèmes sont quelquefois figuratifs et le plus souvent délirants. Ancien premier danseur du Ballet de l'Opéra National de Lyon, la danse m'a sûrement apporté l'agencement des formes, la composition instantanée, avec toujours un style un peu tordu et souvent humoristique.Influencé à la fois par les arts premier et par les surréalistes, je m'applique à détourner des objets abandonnés pour créer un bestiaire fabuleux qui laisse libre cour à l'immagination.  Au final, j'essaie juste de donner une âme, une forme, une idée à des objets destinés à la poubelle. Voici donc des masques, des bouquets, des meubles, des personnages et animaux étranges. 

Marie-France Santin peintre

 

Peintre autodidacte née à Aix-les-Bains en 1944, j’ai commencé à peindre sur les bords du lac dès l’âge de 14 ans.

Après 10 années passées en Afrique noire et 20 ans à Lyon, je suis arrivée dans la région en 2001.  J’ai exposé un peu partout en Provence. 

J’ai obtenu plusieurs prix du public ou du jury dans des salons locaux. Actuellement, j’essaie de transmettre l’émotion que me donnent les courbes des femmes.

 

Les artistes du mois de mars 2021

Michèle Garin peintre

 

  

 

Jean Christophe Bridoux sculpteur 

 

Sur le fil Artiste autodidacte, le fil accompagne mes

œuvres. Il forme le squelette sur lequel une pâte de grès vient se poser. Les fils d’inox soulignent l’évanescence des sujets, leur fragilité; le grès lui donne sa force et sa matérialité La matière trouve toute sa place. Une cuisson raku les pousse dans leur retranchement.

 

Et moi dans tout cela? 

J’essaye de souffler une âme à ce fil d'Ariane! Pour laisser mon regard trouver son chemin entre la grâce et l’effroi, parmi un enchevêtrement d’incertitude, trouver un équilibre fragile à travers la force du grès et la souplesse du fil, qui s’apprivoisent ou se brisent, je suis sur le fil où tout peut basculer, au bord de la rupture. Les ténèbres côtoient une rage, une force de vie, un mouvement inspiré par le fil qui semble s’échapper de la sculpture. Ces héros d’enfance, ces cavaliers héroïques, ces saltimbanques acrobates qui jouent de leur vie ont traversé les temps heureux et malheureux; ils hantent mon univers et vous emmènent vers votre propre chemin jouir d’une grâce éphémère ou regarder vos propres entrailles. Des fils comme balustrade pour se laisser guider, laisser le temps de regarder, laisser travailler le regard pour ne pas oublier.